Renaissance des Appellations

Affaire Emmanuel Giboulot : Flavescence dorée

Les traitements pernicieux de synthèse interdisent sans guérir les maladies.

Pour être guérie une maladie doit être comprise  et non interdite dans sa manifestation. La conséquence des interdictions trentenaires  est que des maladies complexes de dégénérescence,  apparaissent, la flavescence dorée en est une.

Alors au lieu de aire marche arrière , l’administration qui n’a pas fait l’effort du “respect de la vie” (agriculture biologique et biodynamique ), obligent  au nom de l’intérêt dit “collectif” les agriculteurs biologiques et biodynamiques, à détruire la faune qu’ils ont laborieusement construit pendant 20 ans ou plus,  en passant des insecticides donc en décimant  les auxiliaires de vie que sont la faune.

Une telle obligation ne peut venir que d’incompétence ou indirectement de lobbies qui veulent faire “rentrer dans le rang” ceux protègent la vie de la Terre  et la santé des citoyens !

Pour Renaissance des Appellations : Nicolas JOLY

Laisser une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *