Renaissance des Appellations

GOURT de MAUTENS contraint de sortir du cru Rasteau

Communiqué du 6 septembre 2012

Alors que les vins produits par Jérôme Bressy au Domaine Gourt de Mautens connaissent
un succès critique remarquable1, l’ODG Syndicat des Côtes du Rhône, l’organisme en
charge de la défense et de la gestion des AOP de la Vallée du Rhône vient de rendre une
décision-couperet qui contraint le vigneron à ne plus pouvoir présenter ses vins en l’état
à l’agrément du Cru Rasteau ou des Côtes du Rhône, à compter du millésime 2012.

Une lecture arbitraire des normes d’encépagement

La cause de cette sanction sans appel ? L’encépagement du domaine ne respecte pas les règles
permettant de revendiquer le Cru Rasteau, ou même l’AOP Côtes du Rhône.
En effet, au nom de la typicité et du respect des terroirs du domaine, et dans le but de préserver la
diversité du matériel végétal, Jérôme Bressy réalise avec le pépiniériste Lilian Bérillon2 un travail
exceptionnel de réintroduction de cépages traditionnels de la région et aujourd’hui quasiment
disparus des vignobles de Rasteau.

Ainsi, sauf à vinifier séparément en vin de table ses 14 ares de Picardan (un cépage blanc dont la
présence dans la région est attestée depuis le 17è siècle 3), et qui représentent pourtant moins de
12% de l’assemblage final du blanc du domaine, Jérôme Bressy ne pourra désormais plus
revendiquer aucune AOP pour son vin blanc.

Pour son rouge, Jérôme Bressy a également privilégié une sélection de cépages anciens,
autochtones (23% des vignes en rouge), tels que le Vaccarese, la Counoise, le Carignan, le
Cinsault ou le Terret. Ces cépages, dits « accessoires » selon les décrets d’appellations, ne sont
tolérés qu’à hauteur de 15% dans l’assemblage final des vins classés en Cru. Par contre, ces
mêmes décrets exigent que les vins contiennent au moins 20% de Syrah et/ou de Mourvèdre. En
2019, cette proportion devra même atteindre les 25%. Du coup, pour respecter ces équilibres, sur
les 10 ha plantés en rouge et classés en Cru Rasteau, seuls 6,5 ha pourraient effectivement
revendiquer l’Appellation. Le reste devrait alors être commercialisé en Côtes du Rhône.

Normaliser plutôt que favoriser la typicité

Pour revendiquer le Cru Rasteau ou l’appellation Côtes du Rhône, Jérôme Bressy n’aurait donc pas
d’autre choix que de modifier l’encépagement son vignoble et d’altérer la nature même de ses vins.
Or, grâce à une viticulture exigeante et rigoureuse, il n’a eu de cesse de chercher à exprimer le
plus justement possible la grandeur de Rasteau. La normalisation que veut lui imposer l’ODG
s’avère par conséquent en pleine contradiction avec sa démarche.

Paradoxalement, pour continuer à produire des vins reflétant la grandeur des terroirs de Rasteau,
le Domaine Gourt de Mautens va devoir gommer de ses étiquettes toute référence explicite à ce
village, et devra commercialiser ses vins, soit en IGP Vaucluse, soit en Vin de Table. C’est donc à
ce seul prix voir le site que la typicité d’un lieu trouve encore le moyen de s’exprimer. Ainsi, au nom d’une
bonne intention, l’augmentation du niveau général de la qualité des vins, les instances en charge
de la défense des AOC de la Vallée du Rhône finissent par uniformiser la production et par rendre
les vins de la vallée interchangeables.

Contact : Sébastien Burel. Tel. +33 (0)6 11 98 78 50. Mail : seb@vinomaniac.tv

 

1 Meilleur Blanc et Meilleur Rosé du Sud de la Vallée du Rhône, Le Guide Bettane & Desseauve des vins de France
Collection 2013, Édition de la Martinière, Paris 2013
2 Pépinières Lilian Bérillon Chemin de Grange Neuve – 84150 Jonquières, Tel : 04 90 70 60 28 – E-mail :
lilian.berillon@wanadoo.fr
3 Page 281 à 282, Le Dictionnaire des noms de Cépages de France, Pierre Rézeau, CNRS ÉDITIONS, Paris 1997 –
1998

2 Réponses

  1. De Rouck L. dit :

    Encore un artisan du savoir bloqué par des quelconques décrets absurdes !
    Vos vins, Mr Jérôme Bressy, sont indéniablements d’une grandeur exquise, d’un savoir-faire hors normes et d’un travail qui en ferait pâlir certains même en Rasteau.
    Si, je comprends bien, mes vins de votre domaine, en millésime 2009 Rasteau, vont devenir des objets de collections…;-)

  2. Benoit Lallemand dit :

    Message d’encouragement
    Continuez à vous battre Mr Bressy, la qualité de vos produits est remarquable. Difficilement accessible pour ma bourse j’en déguste tout de même chaque année.

Laisser une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *